Prendre rendez-vousUn service deDoctolib
Marie-Hélène Féraud

L’ostéopathie et ses indications

L’ostéopathie s’adresse aux troubles fonctionnels : les examens médicaux peuvent être normaux pourtant des douleurs sont présentes : il s’agit de douleurs fonctionnelles.

Les troubles fonctionnels sont ceux qui ne relèvent pas de la chirurgie ou d’une maladie grave dans lequel un tissu pourrait être gravement lésé.

La prise en charge ostéopathique peut aller d’un simple suivi préventif à une gêne, en passant par la douleur aigüe ou chronique.

Plusieurs motifs de consultation et action sur un large champ d’application :

  • Au niveau du système locomoteur: lombalgies, lumbagos, dorsalgies, cervicalgies, torticolis, douleur articulaires (épaule, coude, poignet, hanche, genou, cheville-pied), douleurs intercostales, tendinites, entorses aigues ou récidivantes, troubles posturaux (hyper-lordose, scoliose, cyphose)
  • Au niveau du système neurologique: sciatique, cruralgie, névralgie cervico-brachiale (NCB), névralgie d’Arnold, névralgie pudendale
  • Au niveau du système digestif : ballonnements, constipation, diarrhée chronique, brûlure d’estomac, reflux gastro-œsophagien (RGO), colopathie fonctionnelle, maux de ventre
  • Au niveau du système céphalique et ORL: céphalées, migraines classiques, ophtalmiques ou cataméniales, vertiges, infection chroniques (rhinites, otites, sinusites.), acouphènes, douleur ou craquement de la mâchoire, suivi orthodontique.
  • Au niveau du système neurovégétatif: stress et anxiété, trouble du sommeil, fatigue, état déprimé.
  • Au niveau du système cardio-vasculaire et respiratoire : troubles circulatoires des membres inférieurs, douleurs thoraciques, toux, asthme, bronchite chronique.
  • Au niveau du système uro-génital: troubles gynécologiques (règles irrégulières et/ou douloureuses, douleur pendant les rapports, infection urinaire à répétition
  • Séquelles traumatiques: séquelles traumatiques physiques (AVP : accident de la voie publique), chute (coccyx, crâne, autre), adhérences cicatricielles post opératoire, séquelles traumatiques émotionnelles « légères ».
  • Séquelles émotionnelles: Beaucoup d’expressions populaires en disent long sur certains troubles fonctionnels issus de situations émotionnelles qui se reportent, s’inscrivent dans le corps :« j’en ai plein le dos », « je me fais de la bile », « j’étouffe », « ça me gonfle », « porter la misère du monde sur ses épaules », « être serré, bloqué », «ça m’a donné un coup », « d’apprendre ça m’a fait un choc »« ça me prend la tête »…Dans ces situations aussi l’ostéopathe, sans intervenir sur le plan psychologique, peut soulager les maux du corps.

 

Les causes des douleurs fonctionnelles :

Elles sont multiples d’où l’intérêt de l’anamnèse (interrogatoire de départ)

Les tests de début de séance permettent de répertorier des zones d’immobilité, de blocage souvent indolores ; par contre, l’articulation du dessus ou du dessous sera douloureuse (lien cheville- genou ou pied-hanche ….)

Les pertes de mobilité peuvent avoir des causes séquellaires, articulaires, musculo-squelettiques ou viscérales (« dialogue du ventre avec le dos »)…

« en avoir plein le dos »,« Être bloqué », « avoir une vertèbre déplacée », « avoir mal aux reins », « se faire un tour de reins »…

On dit du mal de dos qu’il est le mal du siècle : notre mode de vie, notre culture et société, notre alimentation, notre psychisme…façonnent et modèlent notre corps.

Les causes du mal au dos peuvent être multiples d’où l’intérêt de l’anamnèse (interrogatoire de départ).

A chacun de chercher son équilibre en prenant en compte les différents éléments qui composent sa vie : age, hérédité, antécédents médicaux, travail, activité physique et culturelle, alimentation, équilibre affectif et techniques de soins. L’ostéopathie pense l’humain dans sa dimension globale et prend en compte, dans sa réflexion, un certain nombre de paramètres pour aboutir à un traitement sur le corps, anatomie à l’appui.